• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Réaménagement de la maison : un événement à part

Réaménagement de la maison : un événement à part - Joann Bolduc

Je ne suis pas décoratrice professionnelle, mais c’est une passion ardente, un talent que j’exploite depuis des années. J’ai toujours considéré le foyer comme le plus précieux des joyaux de n’importe quelle famille. J’estime en ce sens qu’il ne faut pas qu’il y ait une occasion particulière pour revoir de fond en comble le design intérieur ou extérieur. Car le réaménagement de la maison est en soi un événement. Ceci étant, une vie irrésistible me prend par exemple quand mon fils nous rend visite à l’improviste, sachant que sa ville, San Antonio (Texas) est à presque 6 heures de vol de Montréal.

L’intérieur est un univers à part

Sinon, que pourrais-je vous dire à propos de ce que je vais bientôt entreprendre ? À l’approche des fêtes de fin d’année, je ne prévois pas seulement quelques retouches dans la décoration intérieure. Pour cela, il suffirait de changer certaines couleurs de murs, acheter de nouvelles moquettes et tapisseries, etc. Ce que j’ai en tête, c’est de faire en sorte que quiconque franchis la porte ne reconnaît tout simplement pas l’intérieur. J’avais mis beaucoup de temps pour convaincre mon mari, d’autant qu’il jugeait cela un peu trop excessif. Mon époux ! Quand il n’a pas la tête en l’air, il a la mémoire courte. Il sait pourtant qu’à l’approche des fêtes de Noël, l’intérieur de notre maison ne ressemble plus à ce qu’elle était auparavant. Mais bon ! Le plus important, c’est que la joie de revoir bientôt nos enfants l’ait soudainement enthousiasmé.

Ma passion, mais pas celle de mon époux

Si mon mari était assez réservé au départ, c’était parce qu’il pensait que je voulais rénover complètement le manoir, et ce, du parquet jusqu’à la toiture, « et pourquoi pas le comble, les cages d’escalier et la cave ! », s’exaspérait-il. D’une certaine manière, je le comprenais quand il me faisait un long récit sur les coûts d’un remplacement toiture Dollard-des-Ormeaux, entre autres. Pour être honnête, si je mets du temps à le convaincre, c’est aussi parce que nos personnalités s’éloignent dans certains domaines. Mon mari est un pur intellectuel né. Il se laisse très rarement emporter par les sentiments ou des envies passagères. Dans son univers, tout est minutieusement calculé. Et c’est tout bonnement la personnalité qui est loin d’être en phase avec le monde de la décoration, car les inspirations ne naissent pas des calculs, mais de la passion, de la persévérance et de l’expérience.

À propos de l’auteur :

author

Si pour certaines l’écriture est une corvée, pour moi c’est une nécessite. En plus de rédiger des nouvelles que je partage à ma famille et mes amis proches - on verra bien quand j’aurai le courage nécessaire de les diffuser sur ce blogue - je blogue aussi régulièrement. Et il faut le dire, j’aime proposer du contenu un peu à la manière d’un magazine : voilà pourquoi je traite de plusieurs types de sujets. J’y jase donc d’esthétisme, du monde des affaires, d’événements, de restaurants etc. Bref, c’est frais, diversifié et ça surprend (du mois je pense!). Bien contente de vous compter comme lecteur. À bientôt!