• Facebook
  • Twitter
  • Google +

La cure CHIVA : une méthode chirurgicale pour traiter les varices

La cure CHIVA : une méthode chirurgicale pour traiter les varices  - Joann Bolduc

Depuis ma retraite, mes enfants avaient décidé de m'envoyer dans un hospice. C'est là que j'ai constaté qu'il y avait beaucoup de changements dans ma vie surtout au niveau de mon comportement. Comme j'avais des nouveaux amis qui ont d'ailleurs presque le même caractère et le même âge que moi, j'avais appris à être plus ouvert aux personnes dans mon entourage. Mon passe-temps favori à l'hospice était de regarder la télévision avec d'autres colocataires, je dois avouer que des fois, je restais collé devant la télé durant des heures. En fait, il y avait toujours des choses intéressantes à regarder, d'ailleurs, il n'y avait pas vraiment d'autres occupations qui m'attiraient à part celui-là. J'aurais dû réfléchir qu'à mon âge, mon corps ne supportait plus ce genre de position durant de longues périodes. Comme j'étais tout le temps en position assise durant des heures, j'avais fini par avoir des varices au niveau des jambes. Parfois, j'avais la sensation que mes veines se gonflaient et ma peau prenait une de couleur brunâtre et me faisaient tout le temps mal. Le problème, c'est que je ne connaissais rien, ni sur les causes, ni sur le traitement des varices. Mon fils en voyant ma situation, avait pris peur et avait donc décidé de consulter un phlébologue. Quand nous sommes arrivés chez le docteur, il nous avait expliqués d'abord qu'à mon âge le processus de dégénérescence des veines et de leurs valvules était déjà avancé puisque ça commençait déjà dès la trentaine. De plus, comme j'avais ajouté à ma liste une autre cause qui n'est autre que ma passion pour la télévision, enfin pour être plus précis, ma manie de m'asseoir la plupart du temps devant la télé, tout cela avait accentué l'apparition de varices sur mes jambes. Après m'avoir diagnostiqué avec une échographie Doppler, il a constaté qu'il y avait déjà quelques complications et il m'avait donc conseillé d'opter pour le traitement de varices par la chirurgie avec méthode de la cure CHIVA. Il nous avait gentiment expliqué que l'opération selon cette méthode consistait à réaliser de une à quatre petites incisions en moyenne sur la partie enflée, sous anesthésie locale bien sûr, avait-il mentionné afin de supprimer par des ligatures précises les flux sanguins anormaux dûs au disfonctionnement des valvules et qui provoquaient la dilatation variqueuse des veines. L'avantage avec cette méthode disait-il, c'était que le patient rentrait chez lui le jour même. Il fallait avouer que cette méthode était réellement appropriée pour moi malgré que j'aie peur des piqûres.

À propos de l’auteur :

author

Si pour certaines l’écriture est une corvée, pour moi c’est une nécessite. En plus de rédiger des nouvelles que je partage à ma famille et mes amis proches - on verra bien quand j’aurai le courage nécessaire de les diffuser sur ce blogue - je blogue aussi régulièrement. Et il faut le dire, j’aime proposer du contenu un peu à la manière d’un magazine : voilà pourquoi je traite de plusieurs types de sujets. J’y jase donc d’esthétisme, du monde des affaires, d’événements, de restaurants etc. Bref, c’est frais, diversifié et ça surprend (du mois je pense!). Bien contente de vous compter comme lecteur. À bientôt!